Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeInverser le contrasteRétablir les styles par défautPour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Les exercices de simulation

Un exercice de simulation d’accident grandeur nature autour de Civaux est réalisé tous les 3 ans. Il met à l’épreuve le dispositif de sécurité civile prévu dans le cadre du PPI.

Photo CNPE de Civaux

 

L’objectif est d’entraîner les équipes d’intervention, d’impliquer concrètement les élus locaux et de sensibiliser la population.



Un exercice de telle ampleur sert également à rôder le dispositif d’alerte et l’organisation de crise qui seraient déployés par les pouvoirs publics et EDF afin d’assurer la protection de la population dans l’hypothèse d’un accident nucléaire.

 

Les conditions de l’exercice

L’exercice fait l’objet d’un scénario. Celui-ci est inconnu des intervenants pour ne pas dénaturer leurs décisions et leurs réactions au cours de la simulation. Il repose sur la simulation d’accident technique déclenché par le CNPE.

L’exercice permet de tester le Plan d’Urgence Interne (PUI) de la centrale et la chaîne de décisions des pouvoirs publics dans le cadre d’un déclenchement fictif par le Préfet du Plan Particulier d’Intervention.

Le scénario peut tester différentes situations : la mise à l’abri et à l’écoute, l’évacuation, le contrôle des accès… Evidemment la prise du comprimé d’iode ne peut pas faire partie de la simulation.

 

Comment être informé ?

Le calendrier national des exercices d’urgence nucléaire et radiologique est fixé par circulaire interministérielle (Ministère de l’Intérieur, de la Défense et de l’Economie).

Les habitants de la zone d’urgence sont informés de l’organisation d’un exercice d’urgence via :

Les exercices sont réalisés en semaine afin que les écoles, les administrations locales, les entreprises… y participent. Ils durent une journée selon des conditions fictives préparées. En 2015, il s'est déroulé en conditions météo réelles. Les habitants peuvent être acteurs de l’exercice de manière ponctuelle (ex. : enfants de l’école de Civaux lors de l’exercice du 17 juin 2010).

 

L’évaluation de l’exercice

Chaque exercice fait ensuite l’objet d’une évaluation générale. Celle-ci favorise le retour d’expérience des intervenants - représentants de l’Etat, services opérationnels, élus, représentants de la CLI. A la suite d’un exercice, les habitants sont sollicités au moyen de questionnaires à renvoyer au SID-PC.

 


  Plan     Mentions légales