Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeInverser le contrasteRétablir les styles par défautPour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.
  • Vous êtes ici :
  • Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Civaux et les 18 autres communes du périmètre possèdent des curiosités, autres que la centrale. Certaines créées dans le contexte du CNPE, d’autres lui préexistant. Ce territoire a une histoire qui date depuis la préhistoire, une géographie qui révèle, une nature à préserver. A découvrir.

Une histoire qui date

L’histoire du site date de la préhistoire, du moins pour les premiers témoignages retrouvés et exposés au Musée de Civaux et à la Sabline (Lussac-les-Châteaux), musée labellisé "Musée de France" en 2006.

Dans les environs de Lussac-les-Châteaux, des milliers de pièces ont été mises au jour depuis le 19e siècle, dans plus d’une douzaine de sites du Paléolithique moyen et supérieur (200 000 à 10 000 ans avant aujourd’hui). La grotte de la Marche a livré à elle-seule des milliers de pièces, parfois exceptionnelles. Les objets aux motifs géométriques ou aux figurations humaines font de ce mobilier préhistorique un important témoignage d’art magdalénien, visible sur place au musée de la Sabline.

 

Des toponymes qui révèlent

Les noms de lieux sont souvent une énigme pour le promeneur, et parfois même pour l’habitant. Ils peuvent dériver d’un nom de personne, être liés aux modes de vie, à l’histoire des hommes ou encore aux caprices de la nature.

Pour décrypter ces noms de lieux, voici des explications sur quelques toponymes, plus ou moins fréquents, relevés sur les 19 communes du périmètre : Le Peux, la Touche, la Clie… Lire la suite

 

Une faune particulière

Les faucons pèlerins de Civaux

Pour la première fois depuis 50 ans, un couple de faucons pèlerins s'est reproduit dans la Vienne. Installés dans le nichoir posé sur une des tours aéroréfrigérantes du CNPE, les faucons donnent naissance chaque année à 2 ou 3 petits. Si les jeunes faucons ont pris leur envol, le couple reste à Civaux. Ces oiseaux, en couple pour la vie, reviennent chaque année au même endroit pour y pondre leurs œufs.

En installant un nichoir sur la tour de la centrale de Civaux, les responsables du projet ont exploité  les caractéristiques du lieu. En effet les tours s’apparentent au lieu naturel de nidification des faucons pèlerins que sont les falaises. La situation en hauteur, dominant les alentours, leur permet d’avoir un espace visuel dégagé et donc un terrain de chasse propice.
Si la protection légale de l’espèce est assurée, celle de son biotope, largement dégradé, demeure insuffisante. L’aménagement de sites artificiels constitue donc une alternative à la préservation de l’espèce.

 

La Planète des crocodiles

La planète des crocodiles à proximité du CNPE de CivauxLa Planète des crocodiles, à proximité de la centrale, héberge 200 crocodiliens de 8 espèces différentes. Les visiteurs y apprennent à différencier crocodiles, alligators et caïmans, ainsi que leur milieu d'origine au moyen de la restitution de 6 régions du monde sous une serre de 5 000 m² : Afrique de l'Ouest, Afrique Subsaharienne, Australie, Chine, Egypte et Louisiane.

Une serre à l'ambiance tropicale près de la centrale, n'est pas un hasard. La serre profite ainsi d’une source d’eau chaude importante grâce à l'énergie dégagée des circuits de refroidissement du CNPE.

 

A proximité des centrales nucléaires, EDF favorise l’installation d’établissements dont le fonctionnement contribue à récupérer de l’énergie encore disponible dans l’eau. Cette récupération permet une réduction des coûts d'énergie pour la serre, mais également pour le centre aquatique de Civaux, également à proximité.

 


  Plan     Mentions légales