Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeInverser le contrasteRétablir les styles par défautPour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Le comprimé d'iode

Le comprimé d'iode stable est le moyen le plus sûr aujourd’hui pour se protéger d’un éventuel rejet d’iode radioactif en cas d’accident nucléaire. Des campagnes de distribution et d’information sont organisées auprès des habitants des 19 communes du périmètre PPI.

La prise du comprimé

La prise du comprimé d'iodeLa prise du comprimé d’iode doit se faire dans les conditions exceptionnelles d’un accident nucléaire.

L’iode stable n’est pas un traitement préventif, il ne doit donc pas être pris de façon continue.

En cas d’accident, les écoles, les entreprises et de manière générale tous les lieux accueillant du public possèdent des comprimés d’iode.

 

Quelle dose ?

Le comprimé d’iode de 65 mg peut être avalé ou dissout dans une boisson (eau, lait ou jus de fruits), selon la posologie suivante :

  • adulte (y compris femme enceinte) et enfant de plus de 12 ans : 2 comprimés
  • enfant de 3 à 12 ans : 1 comprimé
  • nourrisson de 1 à 36 mois : ½ comprimé
  • nouveau né (1er mois de vie) : ¼ comprimé
  • animaux domestiques : ½ comprimé

 

La prise du comprimé se fait en une seule fois, dès l’ordre du Préfet. Une dose assure une protection efficace pendant 24 heures.

Une surdose d’iode ne protège pas plus ; elle n’est pas toxique non plus. En cas de maladie, d’extrême sensibilité ou d’inquiétude, parlez-en avec votre pharmacien ou votre médecin.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Consultez la foire aux questions du site www.distribution-iode.com

 

Les comprimés d’iode doivent être pris uniquement sur ordre du Préfet.
Vous en serez informé par les médias.
Ils doivent être rapidement pris.

Pourquoi l’iode ?

L’iode est un oligo-élément indispensable au fonctionnement de la thyroïde. En cas d’accident du CNPE, l’iode radioactif rejeté par les réacteurs et inhalé se fixerait sur la thyroïde ; il augmenterait alors le risque de cancer de la thyroïde.

Le principe du traitement est simple : en ingérant volontairement de l’iode stable, naturel et inoffensif, la glande thyroïde se trouve saturée. Celle-ci ne peut donc pas stocker l’iode radioactif ambiant qui est éliminé de façon naturelle.

 

La distribution des comprimés d’iode

La campagne de distribution gratuite d’iode se fait dans le périmètre des 19 communes du PPI (zone de 10 km). En 2009, 54,1 % des personnes concernées ont retiré les comprimés d’iode en pharmacie. Une distribution dans les foyers a couvert par la suite 90,9 % de la population.

Lors d’une nouvelle campagne, chaque foyer reçoit un courrier et un bon de retrait valable dans toutes les pharmacies du périmètre. La validité des comprimés est de 6 ans. Néanmoins il est recommandé de rapporter les anciennes boites de comprimés au pharmacien au moment du renouvellement.

Les entreprises, administrations, écoles et de manière générale tous les lieux ouverts au public disposent également de leur propre stock de comprimés, si l’ordre du préfet d’ingérer l’iode était donné aux heures ouvrées.

Vous avez récemment emménagé  ?

Vous pouvez vous procurer les comprimés d’iode à tout moment en vous faisant connaître auprès de votre mairie ou directement auprès d’une pharmacie du périmètre.

 

Ressource(s)


  Plan     Mentions légales